La plateforme de streaming de Disney débarque en France

0
142
logo-disney

Disponible depuis novembre dernier aux États-Unis, la plateforme Disney+ fait enfin son apparition en France. Initialement prévue le 23 mars, la plateforme s’est vue dans l’obligation de reporter sa sortie au 7 avril. Pour attirer des utilisateurs Disney met à disposition l’intégralité de ses œuvres, soit 500 films et 300 séries, de tous ses univers à un prix plus qu’abordable, tout en respectant les normes des droits d’auteurs.

Cinq univers pour une plateforme

Si Disney+ a un panel aussi large de contenus c’est grâce aux cinq univers qu’il possède. Parmi les cinq, on compte Pixar, Marvel, Star Wars, Fox et National Geographic. Ces filiales de Disney ont produit des films et des séries mondialement connus voire même cultes pour certains. Ce qui devrait attirer un bon nombre de nouveaux utilisateurs. La marque aux grandes oreilles ne s’est pas arrêtée là, puisqu’elle a également réalisé des programmes originaux dérivés de chaque franchise comme The Mandalorian ou La Belle et le Clochard.

Les droits d’auteur jouent les troubles faits

Malgré un catalogue bien garni, les fans français ont remarqué qu’il manquait du monde à l’appel comparé au catalogue américain. Si les Américains ont plus de titres à se mettre sous la dent, c’est grâce à leur système de droits d’auteur. En effet, Disney a pu se permettre de mettre la totalité de ses œuvres, même les plus récentes sur son catalogue dans son pays d’origine. Seulement en France, les droits de certaines œuvres ont été achetés pour une période donnée ou n’ont pas encore dépassé de huit mois leur sortie en salles. Les fans espèrent que le problème sera résolu au fil du temps quand Disney aura récupéré la totalité des droits.

De la qualité oui, mais à quel prix ?

En plus de proposer un contenu de qualité, Disney propose un abonnement abordable au prix de 6,99€. Pour cette somme, la plateforme propose, sept écrans en simultané, une qualité 4K, du téléchargement illimité et une période d’essai d’une semaine. À titre de comparaison, Netflix propose pour un euro de plus, un seul écran en simultané en qualité nettement inférieure à la 4K et le téléchargement limité à un appareil. À peine sorti, Disney + a de quoi faire rougir Netflix. Disney a même été plus loin en offrant un an d’abonnement à certains abonnés Canal +, qui depuis peu propose l’accès à Netflix dans son pack Cinéma & Séries.

Le confinement, une aubaine pour la plateforme

Avec un lancement prévu initialement quelques jours après le début du confinement, Disney + n’a vu le jour qu’un mois après que la mesure ait été imposée par le gouvernement. Toujours confinés chez eux, la majorité des Français pourra continuer à respecter la norme tout en profitant des nombreux programmes que Disney met à leur disposition dès aujourd’hui.

logo-disney