JHE à la manœuvre d’un navire OM qui tangue…

0
83
JHE
© N. Tucat / AFP

C’est un secret de polichinelle, la pandémie de Covid-19 a chamboulé les plans de la LFP pour que le championnat de France arrive à son terme. Qu’en est-il de la gestion du club Phocéen en ce temps de crise ?

Une solution draconienne pour JHE

Chaque club réagit à sa manière, et communique comme il l’entend. Si plusieurs clubs semblent s’accorder pour minimiser l’impact de la crise sur leurs employés et joueurs, Jacques-Henri Eyraud a, lui, eu une idée assez singulière. Baisser définitivement les salaires de ses joueurs, à l’inverse de la baisse momentanée préconisée par plusieurs autres clubs et instances du football. Selon Jacques-Henri, « les joueurs se doivent de faire des efforts importants » (Interview Quotidien du 8 avril). Il aurait donc demandé aux joueurs d’accepter une baisse définitive de leur salaire pour la saison en cours, ce qui ne ravira pas tout le monde. Il estime que sans le versement des droits TV, il ne peut pas verser les salaires à ses joueurs.

Doit-on plaindre les joueurs ?

Mais les joueurs sont tous millionnaires me direz-vous ! Et bien déjà, non : à part bien sûr les cadres qui touchent des sommes astronomiques d’autres joueurs ne touchent pas des mille et des cents. C’est déjà beaucoup certes, mais il ne faut pas oublier qu’un salaire important est synonyme de mode de vie différent de celui du quidam. Les factures d’électricité et de gaz à payer ne sont pas les mêmes pour une villa sur la Corniche que pour un petit appartement à La Belle de Mai…. On espère que les premiers concernés par la baisse définitive des salaires seront bien les cadres (Thauvin, Mandanda, Strootman). N’allons pas demander au jeune Perrin de baisser son salaire déjà plutôt bas !

On aura tout de même une pensée pour Grégory Sertic, qui possède depuis plus de 2 ans un ‘emploi fictif’ au sein du club. Il est tellement devenu fantomatique qu’il n’a pas été reconnu à l’entrée de la commanderie et a dû faire vérifier son identité. Mais ne le blâmons pas, s’il a un contrat en or, c’est que la direction du club le lui a accordé
Pour JHE, les joueurs doivent accepter des mesures draconiennes.

JHE et la communication de crise

On ne peut pas fauter Jacques-Henri de ne pas avoir anticipé une telle crise financière liée au Covid-19 mais on peut s’interroger sur l’investissement de 200 Millions de l’actionnaire du club Frank McCourt. Celui-ci ne se doutait sans doute pas, qu’en laissant les clés à JHE, entrepreneur parisien passé par euro-Disney et qui a étudié à Harvard (excusez du peu !), il se retrouverait dans une situation si délicate vis-à-vis du fair-play financier(FPF, dont l’objectif est « d’améliorer la santé financière générale du football interclubs européen »). Il ne se doutait probablement pas que le club paierait des contrats à prix d’or à des joueurs qui ne le méritent pas forcément.

JHE nous montre encore une fois qu’il a du mal à gérer sainement un club. Si on se tourne du côté d’un de nos rivaux, on observe que l’Olympique Lyonnais a eu l’ingéniosité de diversifier ses actifs financiers, et sera ainsi beaucoup moins impacté par la crise financière des clubs à venir. Il ne compte pas seulement sur les droits TV pour pérenniser son club. Rappelons que l’ « OL Groupe » est coté en Bourse, rien que ça…

Et l’actionnaire dans tout ça ?

McCourt et Eyraud
© Dave Winter/Icon Sport

On s’interroge aussi sur ce qui se passe dans la tête de Frank McCourt. Businessman invétéré, ses actifs dépassent le cadre du football et seront fortement impactés à tous les niveaux par la crise financière et sanitaire que nous vivons. Comme en 2003, les grands investisseurs ne seront pas épargnés… Si le FPF n’était pas suffisamment pesant pour le club, voilà que s’ajoute maintenant cette crise sanitaire qui nous plonge dans l’inconnue pour la suite de la saison et pour la saison prochaine. Vente de joueur, Transferts….

Qu’en sera-t-il de la vente de Thauvin ? Il aura 28 ans au début de l’année 2021. Il doit absolument marquer les esprits la saison prochaine. Pourquoi briller à l’Euro? Ironie du sort, nous risquerions de devoir vendre notre ‘pépite’ une misère. Alors que Séville a déboursé 15 millions d’euros (bonus compris) pour Lucas Ocampos.

thauvin
Source : OMmercato.com

À situation inédite solution inédite, mais celle de JHE est-elle la bonne ? Appréciation judicieuse ou nouvelle erreur de communication (il est malheureusement coutumier du fait)…. Ses dernières annonces ont dû faire grincer des dents dans le vestiaire phocéen…