Quelles constructions architecturales à voir dans la région provençale ?

Cité Radieuse de le Corbusier Architecture Marseille

Réserver un moment pour visiter des immanquables de l’architecture en Provence comme : la Cité radieuse du Corbusier, sur Marseille, ainsi que la villa E-1027 d’Eileen Grey. Découvrez ces lieux incontournables de la région. 

 

La CITÉ RADIEUSE de le Corbusier, une habitation dîtes conviviale.

Le Corbusier est l’un des premiers architectes à construire dans le monde entier, et notamment en France. D’origine Suisse, il fait partie du mouvement moderne, et est considéré comme un grand utopiste et révolutionnaire. Son avant-gardisme contrarie les Marseillais lors de la Seconde Guerre mondiale, qui surnomment La Cité Radieuse : « La maison du Fada ». 

Situé dans le huitième arrondissement de Marseille, au 280 boulevard Michelet. Inaugurée en 1952, cette unité collective se base sur trois principes : soleil, espace, verdure. Le Corbusier qualifie l’immeuble de village vertical, composé de 350 maisons en duplex, des espaces collectifs (toit-terrasse, pataugeoire, école maternelle…) ainsi que des services de proximité (commerces, hôtel, restaurant…).

Cité Radieuse de le Corbusier Architecture Marseille

Un logis pensé afin de faciliter la vie en famille et favoriser la convivialité. En effet, il fallait construire vite pour accueillir et loger le plus de monde après la guerre, et le Corbusier innove avec la Cité Radieuse : un lieu qui révolutionne l’art de vivre et où l’habitation s’adapte aux besoins de l’ habitant. 

L’Office du tourisme vous propose de  visiter en exclusivité un de ces appartements classés Monument historique avec un guide-conférencier ! Vous découvrirez aussi tout ce qu’il y a à savoir sur le lieu, ses différents espaces, la rue commerçante et le toit-terrasse.

La VILLA E-1027 d’Eileen Gray, une architecture en avance sur son temps.

C’est à Roquebrune-Cap-Martin, près de Monaco que l’Irlandaise Eileen Gray débute la construction d’une villa en 1926. Elle se démarque par une nouvelle esthétique architecturale. L’architecte réinvente la villégiature balnéaire tout en préservant l’intimité d’un lieu relativement isolé, conçu pour y vivre une retraite paisible.

Villa E-1027 Architecture Monaco Provence

Annonciatrice des plans de l’architecture moderne, l’intérieur de la maison s’abstient d’utiliser un plan ouvert. Ses espaces intérieurs ne se dévoilent pas immédiatement : les chambres sont des lieux privés à découvrir. La maison dispose de cloisons mobiles, donnant un aspect indépendant et une sensation de liberté pour l’habitant. De plus, étant donné la taille compacte de la maison et ses nombreuses pièces, Gray était méticuleuse et efficace avec l’espace.

Intérieur Villa E-1027 Architecture Monaco Provence

Le Corbusier se considérait avant tout comme un peintre, cette partie-ci de son œuvre moins connue. Ami proche de Jean Badovici, il réalise sept peintures murales lors de ces deux séjours dans la Villa E-1027. Tout cela contre la volonté de Gray, qui considérait qu’elles “violaient” son architecture. Elles ont subi des dommages par la guerre, mais en 1949 c’est Le Corbusier lui-même qui les restaura. Il tente même d’acheter la maison mais a échoué, achetant à la place une propriété à proximité où il construit une petite cabane. 

Cette villa n’a pas vécu une vie paisible : elle a subi à la « profanation » du Corbusier, aux tirs au but par les nazis, à une période comme repaire de drogue, et à un quasi-abandon. Mais aujourd’hui, l’avenir de cette triste maison s’annonce plus optimiste, avec le projet de Cap Moderne . Une organisation à but non lucratif désignée à la réhabilitation et à l’ouverture du bâtiment en tant que destination culturelle. Il est aujourd’hui possible de visiter la Villa, la cabane du Corbusier mais aussi le lieu de retrouvaille des architectes « L’étoile de la mer ».

Restaurant Etoile de Mer Monaco Provence

Le Sud de la France regorge d’anciennes architectures innovantes.

Ce sont des lieux peu touristiques, qui pourtant font partie du patrimoine français. Deux constructions visionnaires, à la philosophie architecturale bien pensée. Bien qu’elles soient liées d’une certaine façon, elles restent bien distinctes.