Le football face au coronavirus

0
83
Le football face au coronavirus
Sport-Football-Coronavirus

Les conséquences sportives de l’épidémie ? Coronavirus 1 – 0 Football !

Avec l’arrivée et la montée en puissance du coronavirus en Europe, le monde du football est fortement perturbé. Les autorités ont dû prendre certaines mesures, allant de la simple restriction à l’annulation pure et simple de match.

Les compétitions nationales ?

En Italie, les autorités déclarent les premiers matchs à huit-clos le 27 Février. Dès le 4 mars la Lega Serie A généralise cette mesure suite à un décret gouvernemental. Finalement, le gouvernement suspend le championnat le 9 Mars suite à l’aggravation de la situation sanitaire dans le pays.

En France nous avons suivi une trajectoire similaire, la Ligue de Football Professionnelle a d’abord décrété un huis clos total jusqu’au 15 Avril. Puis la Fédération Française de Football suspend le 12 Mars les championnats amateurs. Le lendemain, la LFP emboîte le pas de la fédération et suspend les championnats professionnels jusqu’à nouvel ordre.

En Espagne, La Liga Nacional de Fùtbol Profesional suspend ses championnats le 12 Mars. Cette décision fait suite à la mise en quarantaine de tous les membres du Real Madrid C.F. . Ce confinement est la conséquence du test positif au coronavirus d’un des joueurs de la section basket.

En Angleterre et en Allemagne, la Premier League et la Deutsche Fussball Liga décident de suspendre leurs championnats le 13 Mars. Plusieurs cas et suspicions de cas sont à l’origine de cette décision cotés britanniques. Outre-Rhin, plusieurs voix s’étant levées pour dénoncer cette attente, la DFL finit par s’aligner sur ses voisins.

Quid des compétitions européennes ?

À l’instar des compétitions domestiques, les rencontres européennes ont suivi le même chemin. Tout d’abord, une vague de huis clos est décrétée pour les matchs retours de Champions League et d’Europa League. Par la suite certaines équipes ne pouvant plus se déplacer dans les pays touchés, l’UEFA décide de reporter ces rencontres. Au final la suspension de tous les championnats d’Europe finit par contraindre l’UEFA de reporter tous les matchs européens. À l’issue d’une réunion extraordinaire, l’instance européenne décide, le 17 Mars , de suspendre toutes ses compétitions jusqu’à nouvel ordre. Elle annonce également le report de l’Euro de football, il aura lieu dans 1 an. Ce report a pour but de libérer le calendrier pour pouvoir éventuellement finir les championnats un peu plus tard qu’à l’accoutumée.

La fin de saison ?

Le monde du football est dans l’expectative, en effet, personne n’est capable de prédire l’évolution de la situation. Reprendre les compétitions en Avril paraît utopique à l’heure où les populations sont pour l’heure confinées. Le report de l’Euro offre plus de marge dans le calendrier pour pouvoir mener les championnats à leurs termes. Cependant il y a une possibilité que la saison ne puisse pas se finir. Le professeur Gilles Pialoux  estime qu’il serait difficile de revoir des matchs avant septembre. Dans ce cas il faudra trouver des solutions pour attribuer un classement final aux équipes. Le figeage du classement ou l’annulation de la saison ont été évoqués comme solution. Mais il est encore trop tôt pour envisager sérieusement ce scénario.

Les conséquences financières de l’épidémie ? Coronavirus 2-0 Football !

Ces suspensions sont financièrement une catastrophe pour l’ensemble des clubs Européens. Les pertes de billetterie occasionnées par les huis clos sont déjà lourdes. Par exemple, le PSG a perdu près de 5 millions d’euros lors de son match retour de Ligue de Champions. Mais maintenant les recettes liées aux droits télés sont également menacées si les matchs ne sont pas joués. Certains clubs craignent aussi le retrait des sponsors si la crise perdure. Pour ce faire une idée, la LFP espagnole estime les pertes potentielles à 678,8 Millions d’euros en cas d’arrêt définitif de la saison.

Les conséquences de l’épidémie pour les supporters ? Coronavirus 3-0 Football !

Au final, les supporters sont sans doute tristes d’être privés de leur passion. Pour certain le football est un exutoire nécessaire dans leur vie. Le manque se fait d’autant plus sentir durant cette période de confinement. Cependant il est utile de rappeler que le football ne pèse guère quand il y a des vies en jeu. Face à ce danger sanitaire il faut prendre toutes les précautions nécessaires.

En conclusion, il faut accepter notre défaite contre le coronavirus et attendre sagement que la situation sanitaire nous permette la reprise de notre sport préféré.