Pr Didier Raoult - Crédit Photo IHU

Difficile qu’il vous laisse indifférent

Il fait partie des personnalités dont il est difficile de faire le portrait. Le Pr Didier Raoult est un scientifique de renommée internationale. Les profanes ne le connaissaient sans doute pas avant la polémique sur la chloroquine. Il fait aujourd’hui, avec le Covid-19, « la une » des quotidiens et de la plupart des chroniques radio et télé. Et pour cause, le Pr Didier Raoult traite ses patients avec un médicament dont l’utilisation divise profondément la communauté scientifique et fait polémique. Parfois adulé, souvent raillé, il garde toujours son cap et change rarement de fusil d’épaule.

Un goût de liberté qui ne date pas d’hier

On peut écrire sans se tromper, que le Pr Raoult est épris de liberté depuis sa jeunesse. Quand il quitte le lycée à 17 ans pour travailler dans la marine marchande, il n’avait pas l’intention d’y retourner.

Sa nouvelle vie marine est le signe de liberté acquise, et il n’avait pas l’intention d’y renoncer non plus. Seulement, deux ans plus tard, il reprend ses études. Il passe un bac littéraire en candidat libre, puis poursuit des études de médecine. Il devient professeur à la faculté de médecine de Marseille, puis président de l’université de la même ville.

Le goût de liberté du Pr Raoult, c’est aussi dans le ton et la prise de position. Ses détracteurs pointent ce dernier point ; ils ne comprennent pas comment un scientifique de son rang puisse se montrer sceptique face aux changements climatiques.

On se souvient aussi de ses propos à l’annonce des premiers cas de coronavirus en Chine qui avaient fait polémique.

Mais de tout cela, ce que des confrères pensent de son traitement, le Pr Raoult y reste un peu indifférent. Contre tous, il a choisi d’honorer le premier devoir du médecin, selon lui : soigner.

A la tête de l’IHU Méditerranée Infection, le Pr Raoult ne fait pas non plus l’unanimité. On le dit autoritaire, cassant et mauvais manager. A ce sujet, il rétorque : “ce n’est pas l’avis de sept personnes qui prime sur celui des quelques 700 que compte le bâtiment“, (Marsactu 28 mars 2018).

Un “influenceur”… scientifique qui touche à tout

Visite du Pdt Macron au Pr Raoult – Crédit Photo yanisroussel56

On le connaît comme microbiologiste, mais le Pr Raoult explore d’autres spécialités comme la paléomicrobiologie. Cette spécialité, dont il est l’un des pionniers, associe à la fois la microbiologie, la paléopathologie, l’archéologie et l’histoire.

Reconnu comme l’un des plus influents scientifiques au monde, dans le domaine des maladies infectieuses en particulier, il figure au premier rang des chercheurs européens en 2015. C’est dû au nombre de citations de ses publications parues sur la période 2007-2013 dans des revues de microbiologie scientifiques bien établies.

Cité 18 128 fois par la communauté scientifique internationale pour 636 articles publiés durant sept ans, selon les statistiques de Thomson Reuters (actuellement Clarivate Analytics), le Pr Raoult n’en est pas à son coup d’essai.

Son travail sur les rickettsies, des bactéries à l’origine du typhus et l’identification du Mimivirus sont des succès à porter à son actif. Tout comme la découverte de dizaines de bactéries pathogènes dont deux portent son nom : Raoultella planticola et Rickettsia raoultii. Lauréat de nombreuses distinctions, le Pr Raoult, a reçu en 2010 le Grand Prix Inserm, pour l’ensemble de ses travaux sur les agents pathogènes et sa découverte des virus géants

À la tête de l’IHU Méditerranée Infection, le Pr Raoult reste imperturbable face à la vague déclenchée par son traitement. Celui qui se définit comme “le plus en avance” est aussi celui qui a inspiré l’idée des IHU au Pr Jean-François Mattei, alors ministre de la santé.

Avec son équipe, ils ont contribué à créer quelques start-up dont lui-même est très fier. La soixantaine, le Pr Raoult reste un nom que l’histoire retiendra. Avec son look plutôt singulier dans le milieu médical, il est l’homme aux 3000 publications scientifiques, mais aussi une “solide carapace“. Sa détermination face à la polémique, sur fond de Covid-19 et d’hydroxychloroquine le prouve à suffisance.

Né à Dakar (Sénégal) d’un père médecin militaire, et d’une mère infirmière, le Pr Raoult est marié et père de trois enfants.